Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Innovation Canada : Le pouvoir d’agir

9. Conclusion

Nous sommes honorés d'avoir reçu le mandat de réaliser l'examen du soutien fédéral de la recherche-développement. Cette initiative a vu le jour à un moment crucial caractérisé par une instabilité économique et par l'émergence rapide de nouvelles puissances. Dans ce contexte, source à la fois d'opportunités et de défis, les pays les plus susceptibles de se démarquer sont ceux qui comprennent que l'innovation en entreprise est la clé de la hausse du niveau de vie ainsi que d'une économie et d'une société plus créatives. Nous avons donc bon espoir que nos recommandations — mises en œuvre de concert avec des améliorations tout aussi importantes apportées aux cadres régissant le marché — peuvent jouer un rôle de premier plan pour aider le Canada à devenir l'un des chefs de file mondiaux de l'innovation. Nous sommes fermement convaincus que cet objectif est réalisable.

Cela dit, il ne sera pas facile de surmonter plusieurs décennies de piètre performance en matière d'innovation. Une action concertée sera nécessaire dans plusieurs domaines. Nos recommandations — qui ne concernent qu'une fraction du paysage de l'innovation — présenteront également des défis. Pour les mettre en œuvre, plusieurs ministères et organismes fédéraux devront collaborer et coopérer; ils devront dialoguer entre eux, de même qu'avec les provinces, le secteur des entreprises et les établissements d'enseignement postsecondaire. Cette démarche ne saurait réussir sans un intérêt renouvelé et un leadership au sein de l'appareil gouvernemental. C'est pourquoi nous avons recommandé d'apporter des modifications à la gouvernance, en vue de faire de l'innovation en entreprise une priorité pangouvernementale.

Nous esquissons ci-dessous ce que nous considérons comme la « phase finale » de nos avis — un bref aperçu de l'essence même de nos recommandations.

De nouveaux horizons

Guidées par un solide leadership et des principes rigoureux, et grâce à une action concertée, nos recommandations déboucheront sur :

  • Un système fédéral rééquilibré et plus efficace de soutien de l'innovation en entreprise, qui permet aux entreprises innovantes de croître et de prospérer en ayant facilement accès à :
    • des fonds pour la R-D et la commercialisation;
    • du personnel hautement qualifié et compétent;
    • des idées, des connaissances et des capacités de recherche issues d'une collaboration avec des partenaires en innovation;
    • du capital pour permettre aux entreprises en démarrage de devenir de grandes entreprises pouvant livrer concurrence à l'échelle mondiale;
    • des possibilités en matière d'achat et d'approvisionnement publics qui stimuleront la demande de technologies, de biens et de services innovateurs;
    • un meilleur programme d'encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE) — plus simple, efficace et prévisible, et davantage tenu de rendre des comptes.
  • Un engagement à obtenir des résultats mesurables, à accroître l'efficacité et l'efficience, et à améliorer la collaboration au moyen d'une approche pangouvernementale en matière de gouvernance, qui comprend :
    • un système amélioré de gestion du rendement pour les programmes fédéraux de soutien à l'innovation en entreprise;
    • un comité consultatif externe sur l'innovation, qui formule des conseils sur les objectifs clés, sur les façons de mesurer et d'évaluer l'efficacité des politiques et des programmes, et sur les nouvelles opportunités et les nouvelles approches;
    • une plate-forme commune d'exécution des programmes d'innovation — le Conseil sur la recherche et l'innovation industrielles. Celui-ci administrera le Programme d'aide à la recherche industrielle et le nouveau programme pilote de bons de commercialisation; offrira, à un guichet unique, des services de « guide-expert » et un portail Web pour les programmes d'innovation en entreprise; élaborera une stratégie fédérale sur le développement des talents pour l'innovation en entreprise; s'associera aux organismes subventionnaires fédéraux pour surveiller conjointement les programmes pertinents destinés aux entreprises que gèrent ces organismes; se chargera des évaluations techniques de tous les projets d'innovation des organismes de développement régional; et assurera la surveillance des fonds fédéraux versés à des instituts sectoriels menant des recherches en collaboration de grande envergure.
  • Une constellation nationale d'instituts de recherche de calibre mondial, qui résulterait d'une rationalisation, échelonnée sur cinq ans, des instituts du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), qui eux-mêmes seraient transformés en un des quatre types d'organismes suivants :
    • un organisme de recherche à but non lucratif axé sur l'industrie ayant pour mandat d'entreprendre des projets et d'offrir des services de R-D et de commercialisation en collaboration, financés par des fonds provenant des crédits existants du CNRC et de revenus tirés des activités réalisées en collaboration;
    • un institut engagé dans la recherche fondamentale, affilié à une ou plusieurs universités et financé par des fonds en provenance des crédits existants du CNRC, de pair avec des contributions des partenaires universitaires ou provinciaux;
    • une composante d'un organisme sans but lucratif chargé de gérer les principales initiatives scientifiques existantes du CNRC et, éventuellement, d'autres infrastructures de recherche semblables au Canada;
    • un institut ou une unité offrant des services à l'appui d'un mandat lié à des politiques publiques, qui serait intégré dans un ministère ou un organisme fédéral approprié.

La voie à emprunter

Le groupe d'experts se fera un plaisir de rencontrer les représentants du gouvernement et des établissements postsecondaires ainsi que les chefs d'entreprises pour discuter de ses recommandations. À l'image de notre vision, notre objectif est ambitieux : un secteur canadien des entreprises à la hauteur des chefs de file mondiaux de l'innovation. Bien qu'il s'agisse là d'un objectif à long terme, le gouvernement doit agir rapidement et résolument, car les répercussions des initiatives lancées aujourd'hui peuvent prendre des années, voire même des décennies, à se concrétiser pleinement.

Un long voyage commence toujours par un premier pas. C'est maintenant qu'il faut agir.