Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Fédération canadienne des sciences humaines

Mémoires — Fédération canadienne des sciences humaines

Note importante : Le contenu des mémoires et des résumés est de la seule responsabilité de la personne et / ou de l'organisation qui les a rédigés. L'affichage du contenu ne signifie pas que le groupe d'experts appuie ou approuve les propos énoncés. Les mémoires et les résumés sont affichés dans la langue dans laquelle ils ont été rédigés.

Soumissionnaire (s) : Diepeveen, Karen

Résumé : Le niveau de dépenses des entreprises en recherche et développement est comparativement faible au Canada en dépit des investissements publics importants en recherche et développement. Le Canada doit faire davantage pour stimuler l'innovation et accroître le taux de rendement de nos investissements publics. Pour y arriver, nous devons considérer l'innovation comme un processus dynamique axé sur les personnes.

Par de-là les plus récentes avancées technologiques et découvertes scientifiques, la R-D doit inclure les importantes explorations des systèmes humains. La recherche fondamentale à l'appui de la science et de la technologie exige que l'on s'intéresse aux façons de concevoir l'innovation, le changement et la mise en application de ce savoir – ce que font les chercheurs en sciences humaines au Canada. L'innovation et les entreprises prospéreront lorsque nous comprendrons mieux l'impact de la R-D et des nouvelles technologies sur les citoyens, leurs employeurs, les collectivités, les gouvernements et l'environnement. En un mot, la dimension humaine est au coeur de la problématique.

Adopter une conception de la R-D et de l'innovation axée sur les personnes exigera une étroite collaboration entre les chercheurs en sciences humaines, le milieu des affaires, le public et les secteurs à but non lucratif. Afin de rehausser et de favoriser ce processus, la Fédération des sciences humaines recommande ce qui suit :

  1. Élargir la définition de « recherche et développement » actuellement utilisée dans l'élaboration des politiques, des priorités et des possibilités de financement afin de reconnaître sa réalité globale.
  2. Augmenter substantivement le financement du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherche ou de programmes similaires pour raffermir les liens entre l'industrie et la recherche de pointe en sciences humaines.
  3. Accroître les occasions de contact entre la nouvelle génération de chercheurs qualifiés et l'industrie, afin de mettre en application les connaissances acquises et acquérir des compétences en milieu de travail.
  4. Parrainer la recherche indépendante sur l'efficacité pour le « bien public » de la composition actuelle dans les dépenses entre les crédits d'impôt et les programmes.

Version complète du mémoire : Version PDF