Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Réseaux, collaborations et liens

Introduction

Le présent document de référence vise à fournir des renseignements supplémentaires liés au facteur « Réseaux, collaborations et liens », l'un des quatre intrants clés pour l'innovation dans les entreprises abordés dans la Section 2 du Document de consultation du groupe d'experts. Les trois autres intrants sont les suivants : 1) les idées et les connaissances; 2) les personnes talentueuses, instruites et ayant de l'entrepreneurship; 3) le capital et le financement. L'appui du gouvernement fédéral à la R D dans les entreprises prend la forme d'initiatives qui aident les entreprises à développer chacun de ces quatre intrants ou à y avoir accès. À ce titre, pour évaluer le rôle et l'efficacité des initiatives au cœur du présent examen, il est essentiel de comprendre le contexte canadien global dans lequel s'inscrit chacun des intrants.

Renseignements supplémentaires

Les faits suivants s'ajoutent à l'information présentée dans la partie du document de consultation du groupe d'experts traitant des réseaux, des collaborations et des liens :

  • Le Canada est au premier rang du G7 au chapitre des publications scientifiques proportionnellement à la population. Il est également en tête du G7 pour ce qui est du nombre d'articles par habitant issus de collaborations nationales et internationales (mesurées d'après le nombre de publications conjointes). Le graphique ci-dessous montre le nombre de publications scientifiques par habitant selon le type de collaboration.

    Source : OCDE (2010), Mesurer l'innovation  Un nouveau regard. L'année de référence est 2008.
  • Le Canada se situe au-dessus de la moyenne de l'OCDE - et en deuxième position dans le G7 - au chapitre de la proportion des dépenses de R-D du secteur de l'enseignement supérieur financées par les entreprises.

    Source : OCDE (2010), Principaux indicateurs de la science et de la technologie (vol. 2010/1). L'année de référence est 2007.
  • À l'échelle internationale, la production de connaissances scientifiques, autrefois individuelle et nationale, devient collective et internationale, et n'est plus le fait d'un seul établissement mais de multiples organismes. Le graphique ci-dessous montre l'évolution des collaborations relatives aux publications scientifiques de 1985 à 2007.

    Source : OCDE (2010), Mesurer l'innovation  Un nouveau regard. Les données sont basées sur les articles de chercheurs dans le domaine des sciences naturelles et médicales et de l'ingénierie.
  • De nouveaux intervenants font leur entrée sur la scène de la recherche internationale et la collaboration s'intensifie. Dans les graphiques ci-dessous (1998 et 2008), la taille des bulles correspond au nombre d'articles scientifiques et l'épaisseur du lien indique l'intensité de la collaboration, c'est-à-dire la rédaction collective d'un article scientifique.

    1998
    Source : OCDE (2010), Mesurer l'innovation  Un nouveau regard.
    2008
    Source : OCDE (2010), Mesurer l'innovation  Un nouveau regard.
  • Les universités canadiennes déposent moins de demandes de brevet par dollar dépensé en R-D que les universités américaines. Le graphique ci-dessous illustre le nombre de demandes de brevets déposées par million de dollars dépensés en recherche.

    Source : « Association of University Technology Managers », « US Licensing Activity Survey » et « Canadian Licensing Activity Survey », exercices financiers de 2004 et 2007. Des traductions françaises de ces publications ne sont pas disponibles. Calculé en dollars constants de 2000.
  • Les universités canadiennes retirent proportionnellement moins de revenus de la concession de licences, par dollar dépensé en R-D, que les universités américaines. Le graphique ci-dessous montre les revenus tirés de la concession de licences (en dollars américains) par million de dollars dépensés en recherche.

    Source : « Association of University Technology Managers », « US Licensing Activity Survey » et « Canadian Licensing Activity Survey », exercices financiers de 2004 et 2007. Des traductions françaises de ces publications ne sont pas disponibles. Calculé en dollars constants de 2000.
  • Le Canada est en sixième position dans le G7 au chapitre du nombre de brevets triadiques par habitant. Le graphique suivant montre les brevets triadiques par mille habitants.

    Source : OCDE (2010), Principaux indicateurs de la science et de la technologie (vol. 2010/1). L'année de référence est 2008.