Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Idées et connaissances

Introduction

Le présent document de référence vise à fournir des renseignements supplémentaires liés au facteur « Idées et connaissances », l'un des quatre intrants clés pour l'innovation dans les entreprises abordés dans la Section 2 du Document de consultation du groupe d'experts. Les trois autres intrants sont les suivants : 1) les personnes talentueuses, instruites et ayant de l'entrepreneurship; 2) les réseaux, les collaborations et les liens; 3) le capital et le financement. L'appui du gouvernement fédéral à la R D dans les entreprises prend la forme d'initiatives qui aident les entreprises à développer chacun de ces quatre intrants ou à y avoir accès. À ce titre, pour évaluer le rôle et l'efficacité des initiatives au cœur du présent examen, il est essentiel de comprendre le contexte canadien global dans lequel s'inscrit chacun des intrants.

Renseignements supplémentaires

Les faits suivants s'ajoutent à l'information présentée dans la partie du document de consultation du groupe d'experts traitant des idées et des connaissances :

  • Toutes proportions gardées, l'investissement global (secteur public et secteur privé confondus) dans la R-D au Canada se situe sous la moyenne de l'OCDE. Le graphique ci-dessous montre les dépenses intérieures de R-D (DIRD) en pourcentage du PIB dans des pays de l'OCDE.

    Source : OCDE, Principaux indicateurs de la science et de la technologie (vol. 2010/1). L'année de référence est 2008.
  • La proportion des DIRD exécutées par le secteur canadien des entreprises est inférieure à celle des deux tiers des économies de l'OCDE environ. Le graphique ci-dessous illustre le pourcentage des DIRD exécutées par le secteur des entreprises dans des pays de l'OCDE.

    Source : OCDE, Principaux indicateurs de la science et de la technologie (vol. 2010/1). L'année de référence est 2008.
  • La proportion des DIRD exécutées par le secteur canadien de l'enseignement supérieur est au-delà de celle de la majorité des autres économies de l'OCDE. Le graphique ci-dessous présente le pourcentage des DIRD exécutées par le secteur de l'enseignement supérieur dans des pays de l'OCDE.

    Source : OCDE, Principaux indicateurs de la science et de la technologie (vol. 2010/1). L'année de référence est 2008.
  • Le secteur gouvernemental au Canada exécute une proportion des DIRD à peu près égale à la moyenne des pays de l'OCDE. Le graphique ci-dessous montre le pourcentage des DIRD exécutées par le secteur gouvernemental dans des pays de l'OCDE.

    Source : OCDE, Principaux indicateurs de la science et de la technologie (vol. 2010/1). L'année de référence est 2008.
  • L'intensité des DIRDE provinciales (dépenses intérieures de R-D des entreprises en pourcentage du PIB provincial) varie d'une province canadienne à l'autre.

    Source : Statistique Canada (2009), Estimations des dépenses canadiennes au titre de la recherche et du développement au Canada et dans les provinces (numéro 88-221-X au catalogue). L'année de référence est 2007 (données préliminaires).
  • L'intensité de la recherche dans les entreprises qui effectuent de la R-D au Canada (c.-à-d. les dépenses de recherche exprimées en pourcentage du revenu total) augmente à mesure que diminue la tranche de revenu des entreprises.

    Source : Statistique Canada (2010), Recherche et développement industriels : Perspectives 2009 (numéro 88-202-X au catalogue). L'année de référence est 2007 (données préliminaires).
  • Un rapport de l'OCDE, publié en 2009, a indiqué que le secteur manufacturier du Canada était en tête de peloton parmi un groupe de comparaison de 16 pays au titre de l'incidence de l'innovation. Le graphique ci-dessous présente le nombre d'entreprises (exprimé en pourcentage de l'ensemble des entreprises) qui ont adopté une innovation de produit ou de procédé entre 2002 et 2004.

    Source : OCDE (2009), « Innovation in Firms: A Microeconomic Perspective » (une traduction française de cette publication n'est pas disponible). La période de référence pour la Nouvelle-Zélande est de 2004 à 2005, celle pour le Japon est de 1999 à 2001 et celle pour la Suisse est de 2003 à 2005.
  • Le même rapport de l'OCDE indique que le secteur manufacturier du Canada tire de l'arrière par rapport à bon nombre de pays d'un groupe de comparaison au chapitre de la valeur retirée des innovations de produits. Le graphique ci-dessous illustre la proportion des chiffres d'affaire tirée des innovations de produits (en pourcentage de l'ensemble des chiffres d'affaire de toutes les entreprises) entre 2002 et 2004.

    Source : OCDE (2009), « Innovation in Firms: A Microeconomic Perspective » (une traduction française de cette publication n'est pas disponible). La période de référence pour l'Australie est de 2004 à 2005 et celle pour le Japon est de 1999 à 2001.